Régulièrement elles se dévoilent et parlent de leur métier et de leur expérience au coeur du numérique.


Alexia Schmitt

« J’ai toujours abordé mon métier sous l’angle métier/business »

Alexia a rejoint FWCIO en 2020 pour participer au mouvement et mettre en avant ce métier si souvent décrit comme un métier d’homme. Déjà très active dans sa belle région Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle parraine en 2019 un concours de développeur qui comptait pour la première fois 40% de femmes. Engagée dans des actions de mentorat auprès des jeunes, elle pense que c’est en parlant de son métier que l’on contribue à faire tomber les barrières et surtout, les idées reçues. Car oui, elle a souvent entendu que « la techno » c’est un métier d’homme …

« Parcours atypique mais riche ! »

Ce n’est pourtant pas le rôle qui était prédestiné à cette ingénieure agro qui après une première expérience tournée vers la supply chain, a multiplié les projets : d’abord du côté fonctionnel, puis finalement du côté des Systèmes d’Information en rejoignant Orangina Schweppes. Pour compléter cette expertise supply chain acquise, elle prend au sein de la DSI des responsabilités variées et enrichissantes dans différents domaines SI : vente, RH, BI… Comme elle le dit : « Je n’ai à la base pas un profil technique et je pense que ma valeur ajoutée n’est pas là ! Je me positionne en partenaire des métiers de l’entreprise par ma capacité à comprendre les enjeux stratégiques, à projeter les solutions et l’organisation qui vont accompagner le développement business ».

Toujours en quête d’apprentissage et de sens, elle quitte la direction des Systèmes d’Information de l’Occitane en Provence pour Centrimex (services logistiques) afin de retrouver du sens et surtout avoir un impact concret sur le business. Alexia poursuit : « J’ai fait le choix d’une plus petite structure pour embrasser un rôle plus large que les Systèmes d’Information, je suis en effet également en charge de la transformation de l’entreprise ». Une infrastructure externalisée qui permet à sa DSI d’être focalisée sur le métier et de mener de nombreux projets de digitalisation. Alexia précise que ce n’est pas qu’une transformation technologique, c’est toute la culture de l’entreprise qui bouge.

Aujourd’hui Alexia est persuadée que la technologie va permettre aux entreprises d’amorcer un virage crucial. « C’est maintenant qu’il faut mener les projets, pour certaines c’est une question de survie ! ».

Par Caroline Raveton